Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
Qu'est que le lait ?Comment ça marche ?



Construction de la glande mammaire
Fabrication du colostrum ou premier lait
Naissance et première tétée
Premiers jours de la lactation
Montée de lait
Premier mois de la lactation
Allaitement au cours du temps
Diversification
Effet contraceptif de l’allaitement
Nouvelle grossesse
Co-allaitement
Sevrage
Sevrage


Le sevrage - ou arrêt de la lactation - intervient à des moments très variables

©Marie Thirion pour SAM

Il survient au bout de quelques jours ou de plusieurs années, en fonction des cultures, du choix des parents, du soutien apporté aux mères, et de leur mode de vie.


Dans tous les cas, le sevrage entraîne l’involution de la glande mammaire en quelques semaines

La diminution de la consommation du lait par l’enfant a deux conséquences : Au niveau histologique, on observe :
    - une réouverture des jonctions intercellulaires des alvéoles ;
    - une involution des cellules sécrétrices qui diminuent en taille et en nombre, puis disparaissent ;
    - une raréfaction des canaux excréteurs ;
    - une régression de la vascularisation. Au bout de quelques semaines, il ne reste plus que les gros canaux dispersés dans le tissu conjonctif et adipeux : la glande est de nouveau au repos et va le rester jusqu’à la prochaine grossesse.

L’espacement progressif des tétées limite le risque de phénomènes congestifs

Au moment de l’espacement des tétées, des phénomènes congestifs proches de ceux de la « montée de lait » peuvent réapparaître. Ils sont source d’inconfort.
Pour les éviter, il vaut mieux diminuer lentement la fréquence des tétées.
Les anti-inflammatoires sont utiles en cas d’inconfort important.


Le saviez-vous ?
La bromocriptine est un agent dopaminergique qui bloque la libération de prolactine par l’hypophyse. Elle n’agit donc que lorsque la prolactine est élevée, dans les premières semaines d'un allaitement.
Ce produit présente des risques importants pour la santé de la mère. Il ne devrait être prescrit qu'en cas d’arrêt brutal ou précoce d’une lactation abondante.
Chaque fois que possible, l’espacement progressif des tétées est préférable.


Auteur : Dr Marie Thirion
------------------------------------------------------------------------------------------





Allaiter et travailler
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés