Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
Qu'est que le lait ?Comment ça marche ?



Construction de la glande mammaire
Fabrication du colostrum ou premier lait
Naissance et première tétée
Premiers jours de la lactation
Montée de lait
Premier mois de la lactation
Allaitement au cours du temps
Diversification
Effet contraceptif de l’allaitement
Nouvelle grossesse
Co-allaitement
Sevrage
Naissance et première tétée


Lorsque sa naissance s'est déroulée sans difficulté, le bébé qui vient de naître est tendu vers un seul but : découvrir sa mère et téter

Pendant l’accouchement, sa tête a été comprimée par les contractions utérines et le passage étroit qui l’a conduit vers l’extérieur.
En réaction, son organisme a produit une importante quantité de catécholamines.
Grâce à elles, il arrive au monde très tonique et exceptionnellement éveillé ; il est en particulier capable de soulever sa tête, de sentir la texture d’un tissu, de repérer certaines couleurs et odeurs.
Si on le pose sur sa mère, sans le déranger, il mobilise toutes ses compétences pour découvrir sa mère et trouver le sein.
Cet éveil est particulièrement long, ce qui permet à l'enfant d’être efficace au-delà de la première heure.


Pour atteindre son but, le bébé est guidé par l’odeur de sa mère

Cette odeur émane de l’aréole et constitue pour lui un signal très puissant :

- il approche du sein par tâtonnement, en ouvrant progressivement la bouche et en léchant un peu avec ses lèvres ;
- doucement, il prend confiance et cherche de façon plus active ;
- soudain, il ouvre très largement la bouche, abaisse sa langue, saisit largement toute l’aréole et se met à téter ;
- s’il a réussi, il retient la technique et saura de nouveau téter.

© Viewbox pour SAM Cette animation nécessite le plugin Flash 6.
Vous n'avez pas le plugin Flash 6,
cliquez sur l'icône ci-dessous pour le télécharger.



Certains bébés réussissent à téter en quelques minutes, d’autres ont besoin de temps

© UNICEF pour SAM Les bébés prennent souvent 10 à 20 minutes pour "atterrir".
Il leur faut encore plusieurs minutes pour trouver comment téter, même s’ils sont près du sein.
Une heure, c’est le temps qu’il faut en moyenne aux nouveau-nés pour réussir à bien téter !
Si on les dérange (soins, aspiration, habillage…), il leur faudra encore plus de temps…


Une première tétée réussie est la meilleure garantie de succès des tétées suivantes

Le nouveau-né mémorise en effet ses expériences selon la loi du "tout ou rien" :
    - si elles sont bonnes, il cherchera à les reproduire ;
    - si elles sont désagréables, il voudra les éviter.
Pour lui, une première tétée réussie :
    - c’est un moment passé bien au chaud tout contre sa mère, à téter tout en respirant son odeur et en écoutant sa voix et les bruits familiers de son ventre ;
    - c’est aussi une expérience qu’il a réalisée tout seul, en ayant découvert le sein et saisi le mamelon par lui-même.
Les règles d’or pour favoriser la réussite de la première tétée
- le sécher puis le poser nu sur sa mère, peau contre peau, suffisamment couvert pour qu’il n’ait pas froid, la bouche à proximité d'un sein ;

- respecter le signal odorant de l’aréole, en évitant de nettoyer les seins et de répandre des odeurs fortes dans l’environnement ;

- éviter tout ce qui risque de déclencher ses pleurs, en particulier être dérangé quand il est sur sa mère ;

- ne pas le tenir serré ni essayer de lui ouvrir la bouche, bref, le laisser libre ; s’il se sent “ coincé ”, bébé a des réflexes de défense très puissants : il ferme la bouche, remonte la langue vers le palais, serre les mâchoires…et peut faire très mal s’il arrive à prendre le sein….

- lui laisser suffisamment de temps ;

- ne pas l’aider à s’approcher du sein avant les signes d’une recherche active (langue mobile, salivation, ouverture de la bouche) ;

- l’aider le moins possible, éventuellement juste en stimulant doucement ses lèvres et ses joues pour qu’il se mette plus facilement en bonne position ;

- reporter tous les soins qui peuvent attendre (pesée, mensurations, soins de cordon, toilette ou collyre) après la première tétée, y compris les gestes médicaux s’ils ne sont pas indispensables ;

- lorsqu'il a réussi à téter, ne pas limiter la durée, le laisser faire, jusqu'à ce qu'il s'endorme ou lâche le sein tout seul.


Auteur : Dr Marie Thirion
------------------------------------------------------------------------------------------





Lait et défenses immunitaires
   
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés