Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
Qu'est que le lait ?Comment ça marche ?



Construction de la glande mammaire
Fabrication du colostrum ou premier lait
Naissance et première tétée
Premiers jours de la lactation
Montée de lait
Premier mois de la lactation
Allaitement au cours du temps
Diversification
Effet contraceptif de l’allaitement
Nouvelle grossesse
Co-allaitement
Sevrage
Effet contraceptif de l’allaitement


L’allaitement a dans certaines conditions un effet contraceptif

Un comité d’experts de l’OMS (Consensus de Bellagio,1988) a défini les conditions précises dans lesquelles l’allaitement maternel peut procurer un effet contraceptif équivalent à celui d’une pilule ou d’un stérilet :
    - allaitement exclusif, sans autre mode d’alimentation du bébé ;
    - pas d’intervalle de plus de six heures entre deux tétées ;
    - au moins 6 tétées longues ou 10 tétées courtes chaque jour, de façon à ce que la stimulation du mamelon et de l’aréole dure quotidiennement de 60 à 90 minutes ;
    - pas de retour de couches.
Dans ces conditions, la protection conférée dépasse 98 % pour les six premiers mois, protection équivalente à celle d'une pilule ou d'un stérilet.
Si une seule des conditions n'est pas remplie :
    - la prolactine diminue ;
    - une ovulation peut survenir à n'importe quel moment, avant même tout retour de couches.
Le saviez-vous ?
L’allaitement maternel est le plus vieux moyen du monde pour espacer les naissances ! On appelle cela la "MAMA" : Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée.
Sans contraception, une femme qui n’allaite pas a en moyenne un enfant tous les 15 mois, alors qu’une femme qui allaite en a un tous les trois ans.



L’effet contraceptif de l’allaitement résulte de la succion prolongée sur les récepteurs sensoriels de l'aréole

Le mécanisme précis est encore mal élucidé :
    - blocage de la pulsatilité de la LH-RH hypothalamique, qui contrôle la sécrétion de FSH et LH ?
    - effet direct des pics de prolactine sur la sécrétion hypophysaire de FSH et de LH ?
Le blocage de la FSH et la LH empêche la maturation des follicules ovariens et la transformation de la muqueuse utérine en préparation de la nidation. Il en résulte une infertilité et une absence de retour de couches.


Auteur : Dr Marie Thirion
------------------------------------------------------------------------------------------





Contraception
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés