Warning: mysql_connect(): Can't connect to MySQL server on '10.0.204.6' (115) in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 8

Warning: mysql_select_db(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 9

Warning: mysql_select_db(): A link to the server could not be established in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 9
www.santeallaitementmaternel.com
  Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
Qu'est que le lait ?Comment ça marche ?



Construction de la glande mammaire
Fabrication du colostrum ou premier lait
Naissance et première tétée
Premiers jours de la lactation
Montée de lait
Premier mois de la lactation
Allaitement au cours du temps
Diversification
Effet contraceptif de l’allaitement
Nouvelle grossesse
Co-allaitement
Sevrage
Premiers jours de la lactation


Les deux premiers jours, le lait est riche en éléments provenant directement de la circulation sanguine de la mère

Ce lait des deux premiers jours est le colostrum. De consistance épaisse et de couleur jaune ou orangée, il est secrété en faible quantité : 20 à 30 ml le premier jour et environ le double le lendemain.
Même peu abondant, il apporte au bébé tout ce dont il a besoin pour s’adapter à sa nouvelle vie :
    - des anticorps et des millions de globules blancs pour le protéger contre les infections ;
    - une grande quantité de sels minéraux, qui retiennent l’eau dans son organisme et limitent ainsi la fuite hydrique et la perte de poids des premiers jours après la naissance ;
    - des protéines et des graisses pour qu’il puisse continuer sa croissance ;
    - des hormones et des enzymes pour faciliter sa digestion et "lancer" le métabolisme du foie ;
    - des facteurs de croissance tissulaires ; certains vont en particulier permettre le développement rapide de la surface de sa muqueuse intestinale, afin que tous les nutriments indispensables à la croissance puissent être convenablement absorbés ;
    - différents facteurs favorisant la multiplication et l’implantation des bactéries intestinales impliquées dans le bon fonctionnement du système immunitaire digestif et la défense contre les infections.

Vers la 48e heure, les jonctions intercellulaires des alvéoles se ferment et la lactogénèse de type 2 commence

Après l’expulsion placentaire, le taux sanguin de progestérone s’effondre.
Sa chute entraîne une libération de la prolactine, ce qui permet l’installation de la lactogénèse de type 2 :

© Viewbox pour SAM
- les jonctions intercellulaires se ferment ;
- le lait est entièrement produit par les cellules sécrétrices du tissu glandulaire ;
- il change de composition.



Le saviez-vous ?
Ce phénomène n'est pas lié à la succion du bébé, mais dépend uniquement de l’expulsion placentaire. C’est la raison pour laquelle les femmes qui n’allaitent pas leur bébé font une montée de lait.


La mise en place de la seconde phase de la lactation est souvent un cap difficile à passer pour la mère

La chute des taux de progestérone peut en effet provoquer un malaise physique et psychologique important :
    - les aréoles deviennent hypersensibles, ce qui peut rendre les tétées douloureuses et pénibles, même si bébé tète correctement ;
    - la jeune mère se sent fatiguée et a le sentiment d’être incapable de s’adapter à sa nouvelle situation ;
    - le malaise va en s’aggravant et vers le 3e jour, lorsque le taux de progestérone est au plus bas, elle connaît la crise de larmes du classique "baby-blues".
Tout cela n’est que passager. Encore faut-il l’expliquer à la mère pour qu’elle ait envie de continuer d’allaiter.


Tout au long des premiers jours, l’entretien de la lactation est assuré par la répétition des tétées

A chaque tétée, la stimulation du mamelon et de l’aréole déclenche un double pic de sécrétion hormonale :
    - un pic d’ocytocine, contemporain de la succion ; l’ocytocine favorise l’éjection du lait en déclenchant la contraction des cellules myo-épithéliales ;
    - un pic de prolactine, apparaissant environ 20 minutes après la tétée et persistant pendant près de 2 heures ; la prolactine active la synthèse des constituants du lait.
Cette stimulation est d’autant plus efficace, qu’à chaque tétée, bébé améliore également sa technique de succion.


Le bébé peut téter aussi souvent et aussi longtemps qu’il le désire

S’il est en bonne position et que la tétée est efficace, il ne blesse pas sa mère et il n'y a aucun danger de "surdosage".


Auteur : Dr Marie Thirion
------------------------------------------------------------------------------------------





Warning: mysql_query() expects parameter 2 to be resource, boolean given in /home/santeall/www/include/_menu_droit.php on line 27

Warning: mysql_fetch_row() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/santeall/www/include/_menu_droit.php on line 33

Mamelons douloureux sans lésion cutanée
   
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés